Facebook
Twitter

Les kératoses actiniques et la prévention

keratoses actinique

 

Sous ce nom compliqué se cache pourtant l’une des affections cutanées les plus répandues au monde !

 

Qu’est-ce qu’une kératose actinique ?

Les kératoses actiniques sont des petites taches planes ou légèrement surélevées (rosées, jaunâtres, parfois brunes) rugueuses ou râpeuses au toucher, souvent recouvertes d’un petite « croûte » adhérente, plus ou moins épaisse. Elles siègent exclusivement sur les zones habituellement exposées au soleil : visage (front, oreille, nez), cuir chevelu (chez les personnes chauves), cou, décolleté, nuque, dos des mains, et parfois sur les jambes.

Elles se rencontrent essentiellement chez les personnes ayant le teint clair (roux, blonds, rarement sur des peaux foncées et jamais sur des peaux noires) étant souvent exposées à la lumière du soleil, soit pour leurs loisirs, soit pour leur activité professionnelle (marins, agriculteurs, sportifs, travailleurs du bâtiment etc.).

L’exposition solaire durant l’été n’est donc pas le seul facteur de risque. Le fait d’être régulièrement à l’extérieur et exposé aux rayons du soleil tout au long de l’année, même sous un ciel nuageux, représente en effet un risque important de développer des kératoses actiniques.

 

Comment se forment les kératoses actiniques ?

Plus la peau vieillit, plus les kératoses actiniques apparaissent. La peau garde en mémoire les expositions solaires tout au long de la vie (capital soleil). C’est donc le plus souvent après 50 ans que l’on constate l’apparition des kératoses actiniques. Cela s’accompagne souvent d’un vieillissement de la peau sur les régions découvertes. La peau devient plus fine, des ridules se forment et des petites taches pigmentées apparaissent sur le visage, le décolleté et le dos des mains.

Les rayons UV diffusés par le soleil agressent l’ADN des cellules de l’épiderme, et, à long terme, sont responsables de mutations dans les gènes de ces cellules. Cela peut ainsi conduire à l’apparition de cellules cancéreuses.

 

Les kératoses actiniques sont-elles des cancers de la peau ?

Les kératoses actiniques ne sont alors pas seulement un problème esthétique, et doivent être traitées avec beaucoup de sérieux par un dermatologue. Leur présence signifie que la peau a souffert d’une exposition solaire chronique. La peau est plus susceptible de développer un cancer sur les zones atteintes par les kératoses actiniques. En effet, toutes n’évoluent pas vers un cancer cutané, seules certaines d’entre elles évolueront dans ce sens.

Les kératoses actiniques sont alors un signal d’alarme qui doit conduire à se protéger systématiquement lors des activités extérieures.

 

Comment traiter les kératoses actiniques ?

Les dermatologues voient souvent en consultation des patients atteints de kératoses actiniques. Il existe différents moyens de les détruire. Néanmoins, la destruction des kératoses actiniques n’est pas suffisante, il est donc nécessaire de prévenir leur apparition. Il existe aujourd’hui en pharmacie des produits de prévention qui ne sont pas seulement des écrans solaires, mais qui permettent de réparer les dommages subit par l’ADN des cellules au moment même de leur apparition. Cette prévention est particulièrement importante chez les patients ayant le teint clair.

Il faut également bien avoir conscience que l’exposition au soleil n’est pas toujours volontaire. Tous les rayons du soleil ne nous réchauffent. En effet, les rayons UV sont froids, nous ne ressentons donc pas de sensation de chaleur lorsque nous sommes exposés aux rayons UV. Par exemple, nous n’avons pas nécessairement conscience d’être exposés lorsque le temps est couvert durant le mois de mars. Pourtant la fréquence des kératoses actiniques est plus grande en Normandie qu’au bord de la méditerranée : les normands ont la peau plus claire et ne se méfient pas du soleil, même lorsque le temps est frais. Il est donc indispensable de protéger sa peau, et notamment les zones exposées du visage ou des mains en utilisant des produits de protection solaire (anti UVA et UVB) au quotidien lorsque nous sortons !

 


Leave a Reply