FOTOKER – Prévention et réparation des dommages causés par le soleil

Crème dermatologique (Dispositif médical)
Tube doseur 50ml.

La crème dermatologique FOTOKER forme un film protecteur sur la peau et lui assure une protection solaire contre les UVA et UVB. FOTOKER associe une enzyme, la photolyase à des filtres solaires à large spectre (écran solaire 50+). La photolyase a la capacité de réparer en instantané certains dommages de l’ADN de nos cellules que provoquent les rayonnements UV du soleil. FOTOKER apporte une double action préventive à la peau en limitant d’une part la pénétration des UV (écran solaire 50+) et en réparant d’autre part les altérations cellulaires causées par les rayons UV qui auraient échappé à cette première barrière (photolyase). Sa texture hydratante et couvrante assure une application agréable et une observance optimale.

Comment bien appliquer FOTOKER crème dermatologique ?

FOTOKER est un dispositif médical recommandé pour la prévention des kératoses actiniques. Il est recommandé pour les personnes ayant une activité à l’extérieur, en prévention de l’apparition des dommages provoqués par le soleil.

FOTOKER s’applique au moins 2 fois par jour : le matin vers 10H00 et l’après-midi vers 14H00. Il est important de l’appliquer tout au long de l’année (en toute saison) et pas uniquement durant l’été ou lorsque le temps est ensoleillé.
Appliquer sur les zones découvertes (visage, crâne, cou, mains). En particulier, lorsque la peau est le siège de kératoses actiniques, l’application se fera en priorité sur les zones de peau touchées par celles-ci.

Qu’apporte FOTOKER dans la prévention des kératoses actiniques ?
Un écran solaire, même à très large spectre, n’est pas un écran total. FOTOKER va au-delà du simple écran solaire car il contient une enzyme qui a la capacité de réparer en instantané certains dommages causés à l’ADN des cellules de l’épiderme. Cette enzyme est la photolyase. Elle est naturellement absente chez l’homme et présente dans de nombreuses espèces végétales ou animales. FOTOKER associe à la photolyase un écran solaire 50+ à large spectre.

ACTIFS :

Photolyase (extrait de plancton) : La photolyase est une enzyme permettant de réparer instantanément les dommages causés par les UV au niveau de l’ADN des cellules de l’épiderme. Cette enzyme est naturellement absente chez l’homme et présente dans de nombreuses espèces végétales ou animales.

Ecran solaire 50+ à large spectre, sans écrans minéraux :
Les filtres solaires à large spectre de photo-protection assurent une haute protection solaire contre les UVA et UVB.

Composition / Ingrédients :

Liste INCI : AQUA, METHYLENE BIS-BENZOTRIAZOLYL TETRAMETHYLBUTYLPHENOL [NANO], ETHYLHEXYL METHOXYCINNAMATE, BIS-ETHYLHEXYLOXYPHENOL METHOXYPHENYL TRIAZINE, DICAPRYLYL ETHER, OCTOCRYLENE, CETEARYL ETHYLHEXANOATE, CYCLOPENTESILOXANE, BUTYL METHOXYDIBENZOYLMETHANE, GLYCERIN, CETEARYL ALCOHOL, GLYCERYL STEARATE, PROPYLENE GLYCOL, DECYL GLUCOSIDE, TRIACONTANYL PVP, AMMONIUM ACRYLOYLDIMETHYLTAURATE/VP COPOLYMER, POTASSIUM PALMITOYL HYDROLYZED WHEAT PROTEIN, PHENETHYL ALCOHOL, CAPRYLYL GLYCOL, TOCOPHERYL ACETATE, PLANKTON EXTRACT, DIAMINOPROPIONOYL TRIPEPTIDE-33, PARFUM, CITRIC ACID, LECITHIN, XANTHAN GUM,TOCOPHEROL, ASCORBYL PALMITATE.

TOLERANCE :

Ne pas appliquer en cas d’intolérance à l’un des composants.

 

Qu’est-ce que les kératoses actiniques ?
Il s’agit d’un nom méconnu désignant un problème cutané parmi les plus fréquents !
Les kératoses actiniques, encore appelées kératoses solaires, sont des lésions cutanées précancéreuses. Ce sont des précurseurs d’une forme particulière de cancers de la peau. Les kératoses actiniques sont liées à une exposition au soleil chronique ou répétée, qu’elle soit professionnelle (marins, agriculteurs, sportifs, travailleurs du bâtiment, etc.), ou pour les loisirs (jardinage, marche au soleil, vélo, etc.). Les kératoses actiniques surviennent donc essentiellement sur les zones découvertes (visage, crâne chauve, nuque, jambes, décolleté et mains).
Les kératoses actiniques sont de petites lésions chroniques, roses ou brunes, squameuses ou croûteuses, planes ou légèrement surélevées, très souvent rugueuses au toucher. Elles sont un motif de consultation extrêmement fréquent en dermatologie.
Comment évoluent les kératoses actiniques ? Une kératose solaire non traitée peut soit persister, soit disparaitre spontanément, soit se transformer en carcinome épidermoïde (cancer cutané). On estime qu’un individu porteur de plus de 10 kératoses actiniques a une probabilité de 10% de développer un carcinome épidermoïde dans les 10 ans. La survenue des kératoses actiniques est directement liée à l’exposition solaire, la prévention est donc essentielle (vêtements, écrans solaires à large spectre sur les zones découvertes).

Soins pour la peau complémentaires :