INFO COVID-19 : L'équipe Hyfac vous informe que l'expédition de nos produits est maintenue par le biais de nos partenaires internet. En pharmacie, et sur internet.
MENUMENU

 

 

LE RASAGE DE LA BARBE :

UN GESTE BARRIERE CONTRE LE COVID-19

 

L’épisode épidémique de Coronavirus de ce début d’année 2020 aura-t-il raison de toutes les barbes et moustaches ? Très en vogue depuis quelques années, la barbe est pourtant jugée incompatible avec le port d’un masque en cette période de crise sanitaire. En effet, elle gênerait l’étanchéité parfaite du masque autour du visage, le rendant alors moins efficace pour empêcher le passage du virus.

Le Président de l’Association des médecins urgentistes de France, Patrick Pelloux, invité sur le plateau de BFMTV le 23 mars 2020, conseillait aux professionnels de santé barbus de se raser, soulignant que le poil peu hygiénique peut constituer un risque, car le virus peut y vivre durant plusieurs heures :

Pour les patients, la barbe est gênante car elle héberge le virus. Nous éternuons, toussons et mettons nos mains en contact avec notre bouche en moyenne 60 fois par jour.

Les soignants, médecins et tous les professionnels de santé mobilisés sont donc incités à ne pas porter de barbe ou de moustache, qui pourraient empêcher leurs masques de les protéger efficacement. Au Québec, Lucie Opatrny, la sous-ministre adjointe à la Direction générale des affaires universitaires, médicales, infirmières et pharmaceutiques (DGAUMIP)  s’est ainsi adressée aux soignants en leur rappelant que “les professionnels de la santé, incluant les médecins, doivent être rasés en tout temps en cette période d’épidémie pour le port efficace des masques de protection. Il en va de la sécurité́ de l’ensemble de l’équipe soignante”.

 

 

LE RASAGE, UN TRAUMATISME DE TOUS LES JOURS 

Les hommes qui ont perdu l’habitude de se raser de près ont une peau qui va moins bien supporter le rasage. D’où l’importance d’utiliser une mousse qui prévient les irritations, est apaisante et prévient les pseudofolliculites de la barbe grâce à la Piroctone-Olamine.

La peau au niveau du visage se protège naturellement. Elle est recouverte par un film fait d’eau et de sébum que l’on appelle le film hydrolipidique. Le rasage quotidien, s’il est fait sans précaution, altère cette protection. Juste en dessus une deuxième barrière, faite de kératine (la couche cornée de la peau) est aussi abimée par le passage de la lame de rasoir.

Le bouclier naturel de protection se trouve fragilisé, et se défend moins bien contre les agressions de l’environnement.

C’est ainsi que des sensations d’échauffement, de tiraillement apparaissent, particulièrement au moment du rasage ? C’est le “feu du rasoir”

Pire, il peut apparaitre des petits boutons ressemblant à l’acné, de quoi donner envie de se laisser re-pousser la barbe.

 

LES CONSEILS DE NOTRE DERMATOLOGUE

Voici quelques conseils pour ne pas transformer votre rasage quotidien en cauchemar :

  • N’attendez pas que la lame de votre rasoir devienne inefficace pour la changer.
  • Bien rincer et nettoyer la lame à l’alcool avant le rasage.
  • Avant le rasage, la peau doit être humidifiée à l’eau chaude. Cela rend le poil plus facile à raser. Prendre plutôt la douche avant le rasage en nettoyant la peau avec un nettoyant doux tel que le gel nettoyant purifiant HYFAC.
  • Le moment est venu de passer à l’acte. Une dernière manœuvre est nécessaire : masser la barbe à rebrousse poil pour faire saillir le poil.
  • Raser dans le sens de pousse du poil. Le sens des poils n’est pas le même pour tous les hommes, et varie suivant la localisation (joues, mentons, cou, moustache).
  • Après le rasage hydrater la peau avec une crème hydratante riche.
  • Dans tous les cas : utiliser une mousse à raser dermatologique telle que la mousse à raser HYFAC anti-irritations, apaisante et assainissante. Elle apaise le “feu du rasoir” tout en  limitant la prolifération bactérienne et fongique (sans triclosan !).

 

La mousse à raser apaisante HYFAC est l’alliée idéale pour un rasage en douceur.

 

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et pingbacks sont autorisé.