Facebook
Twitter

hydratation de la peau

Pourquoi est-il important d’hydrater sa peau?

L’hydratation de notre peau fait partie de notre routine quotidienne du visage et du corps. Elle est la base de tout soin cosmétique. Les objectifs de l’hydratation sont notamment Lorsque la peau devient sèche, l’hydratation doit être renforcée pour rétablir la barrière cutanée en diminuant la Perte Insensible en Eau* (PIE).

 

Qu’est-ce que la barrière cutanée ?

La peau représente une barrière physique entre l’organisme et le milieu extérieur. C’est la couche cornée (stratum corneum), couche la plus superficielle de l’épiderme, qui assure ce rôle de protection. Elle est constituée de kératine, une substance très résistante (la même que celle qui constitue nos ongles et nos cheveux). La kératine est disposée comme les tuiles d’un toit. Entre ces lamelles de kératine se trouvent des corps gras (acides gras, céramides) qui assurent l’étanchéité, empêchant l’eau de s’évaporer. L’eau est aussi retenue dans l’épiderme par des substances qui constituent le facteur naturel d’hydratation.

La couche cornée limite la perte en eau et protège contre les agents chimiques, microbes, les allergènes, les agressions externes thermiques, radiations (UV), pollution, etc. Pour que cette barrière soit efficace, il est important qu’elle reste bien hydratée.

Un film hydrolipidique couvre la surface de la couche cornée. L’eau provient de la sécrétion sudorale, tandis que les lipides proviennent de l’épiderme et de la sécrétion sébacée. Il joue un rôle secondaire de barrière. Il est peu présent dans les régions où les glandes sébacées sont peu nombreuses.

Des lipides comblent les espaces intercellulaires de la couche cornée. Ils s’accumulent à la surface des cornéocytes, et forment le ciment lipidique. Leur absence détruit la fonction barrière de la peau. L’objectif d’un produit hydratant va donc être :

  • D’assurer un bon maintien de la barrière cutanée, en renforçant le ciment lipidique.
  • De retenir l’eau, en apportant des substances humectantes proches du facteur naturel d’hydratation.

 

La circulation de l’eau dans la peau

La peau dans son ensemble contient 70% d’eau. Le derme en contient plus de 80% (soit 10% de la totalité de l’eau du corps humain). L’épiderme contient 65% d’eau, et la couche cornée 10 à 13%.

La diffusion de l’eau se fait en continu, du derme vers l’épiderme. Le derme fonctionne comme une éponge qui alimente l’épiderme en eau. La diffusion de l’eau se fait ensuite à travers l’épiderme, de façon continue et régulière, jusqu’à la surface de la peau, où l’eau s’évapore.

Le derme reste hydraté naturellement. Sauf circonstances exceptionnelles il ne perd jamais son eau. C’est donc au niveau de l’épiderme, et particulièrement de la couche cornée (la couche la plus superficielle de l’épiderme), qui ne contient à l’état normal que peu d’eau, que la peau se dessèche. C’est la cible des crèmes hydratantes.

 

Qu’est ce qui dessèche l’épiderme ?

  • De façon naturelle, le dessèchement de la couche cornée s’intensifie avec l’âge. Le vieillissement cutané s’accompagne à la fois d’une diminution de l’épaisseur de l’épiderme et d’une altération qualitative de la différenciation des kératinocytes : la peau devient rugueuse et plus fine.

  • L’hygiène quotidienne est aussi fréquemment en cause. Le dessèchement est souvent provoqué par l’utilisation de savon ou de gel détergent contenant des tensioactifs irritants. La fréquence trop élevée des douches, notamment chez le sportif, favorise le dessèchement de la couche cornée.

  • Chez l’homme, le rasage, suivi de l’application de lotion alcoolisée, est aussi source de dessèchement de la peau du visage.

  • La peau est aussi très sensible aux conditions climatiques. Le froid et le vent sont des facteurs de dessèchement, s’accompagnant souvent de sensations d’inconfort et de tiraillements. Le dessèchement de la peau peut aller jusqu’à la dermite irritative, avec apparition de fissures sur les extrémités.

  • Le soleil joue un rôle particulier. Les UV favorisent l’augmentation de l’épaisseur de la couche cornée, ce qui est, avec la synthèse de la mélanine, un des moyens naturels de protection solaire. Cependant, la chaleur intensifie l’évaporation et la mauvaise cohésion des cornéocytes. Cela se traduit par une sécheresse de la peau en été, et souvent, par une desquamation au retour du soleil.

  • Certains traitements peuvent aussi être responsables d’un desséchement global de la peau : C’est le cas par exemple des traitements par rétinoïdes oraux (isotrétinoïne, acitrétine, alitrétinoïne) ou des traitements topiques utilisés pour leurs effets contre l’acné.

Les facteurs de desséchement de l’épiderme sont donc multiples. La peau sèche se traduit par une sensation inconfortable, souvent à l’origine de picotements, de tiraillements, voire de démangeaisons. La peau a perdu sa surface lisse ; elle est rugueuse au toucher. Elle est moins protégée contre les agressions extérieures. Cela peut conduire au maximum à l’apparition d’un eczéma.

 

Comment bien hydrater l’épiderme ?

Pour garder une peau bien hydratée au niveau du visage, il est recommandé de :

  • Nettoyer sa peau avec douceur :
    • Eviter l’eau trop chaude
    • Ne pas utiliser de savons, qui sont trop détergents. Il faut préférer un nettoyant dermatologique doux, sans savon, type « syndet ». Sur le visage, une eau micellaire ou un lait seront privilégiés.

    • Toujours bien rincer bien après nettoyage de la peau
    • Eviter l’application de toutes substances aggravant le desséchement. En particulier, ne pas appliquer de parfum, d’eau de toilette, de nettoyants antiseptiques moussants.

  • Hydrater régulièrement sa peau avec une crème adaptée. Il n’existe pas d’autres moyens d’hydrater la couche cornée que l’application quotidienne par une crème hydratante adaptée.

La plupart des crème hydratantes vont agir sur le maintien en bon état de la barrière cutanée. Elles contiennent donc des corps gras qui vont renforcer le ciment entre les lamelles de kératine et des actifs hydratants, qui retiennent l’eau dans l’épiderme.

Pour bien choisir sa crème hydratante, il est important de tenir compte de son type de peau et des saisons. Il existe des crèmes adaptées à toutes circonstances : des crèmes riches pour l’hiver, pour la nuit ou lorsque la peau est sèche, et des crèmes légères pour le matin, pour les peaux mixtes à grasses, ou pour l’été. Dans la lutte contre le vieillissement de la peau, l’hydratation est le premier geste qui redonne une apparence plus jeune à la peau.

En hiver la peau devient plus sèche et l’hydratation doit être renforcée. Le froid perturbe l’action des enzymes qui interviennent dans le métabolisme cutané et se conjugue souvent au vent, ce qui entraîne une libération d’eau par la couche cornée et aggrave la perte en eau. Ce phénomène peut être accentué par le chauffage trop intense, responsable d’un air sec. L’alternance d’une chaleur trop importante à l’intérieur et d’un air froid à l’extérieur aggrave encore le phénomène de dessèchement de la peau. L’hydratation du visage doit donc être accentuée durant l’hiver en utilisant des crèmes plus riches.

En été le soleil, la piscine, les bains de mer, les douches plus fréquentes, sont aussi une source de perte en eau. Il ne faut pas relâcher l’hydratation de la peau durant l’été. Celle-ci pourra se faire avec une crème plus légère.

Une texture spécifique est nécessaire pour les semi-muqueuses des lèvres. Les formes « crème » sont souvent insuffisantes pour assurer un confort à ce niveau. L’utilisation d’un baume à lèvres à texture très lipidique, est nécessaire pour protéger, apaiser et réparer les fissures douloureuses.

 

 

*PIE : Mesure de la quantité d’eau s’évaporant à la surface de la peau.

 


Les soins recommandés :